• Bonjour tout le monde !

    Je vous propose aujourd'hui une fiche technique en pâtisserie, très facile et rapide à réaliser, mais qui demandera un temps de cuisson assez important selon l'utilisation que vous ferez de la préparation : il s'agit de la meringue française. Je vous laisse tout de suite avec le détail des ingrédients nécessaires et le déroulé en images de la recette :

    Difficulté : très facile

    Budget : 

    Temps de préparation : 10 minutes

     

    Fiche technique : la meringue française

    30 grammes de blanc d'œuf

    60 grammes de sucre glace

    Fiche technique : la meringue française

    Placer les blancs d'œuf dans un bol.

    Fiche technique : la meringue française

    Ajouter une pincée de sucre glace.

    Fiche technique : la meringue française

    Fouetter l'ensemble jusqu'à ce que les blancs deviennent mousseux et ajouter le reste du sucre en trois fois.

    Fiche technique : la meringue française

    Arrêter de fouetter lorsque la meringue forme le fameux bec d'oiseau.

    Astuces et conseils :

    La meringue française est constituée d'une masse de blancs d'œuf que l'on fouette avec deux fois leur masse de sucre semoule ou de sucre glace : à vous d'adapter les quantités de blancs en fonction de la recette que vous réalisez et du nombre de meringues que vous souhaitez obtenir. Personnellement, je préfère utiliser du sucre glace pour plus de brillance...

    Vous pouvez transvaser la meringue dans une poche munie d'une douille lisse ou cannelée et pocher de petites meringues (appelées têtons de Vénus), de jolies rosaces, des escargots comme socle pour une Pavlova... Ou bien, vous pouvez déposer de gros dômes de meringue sur une feuille de papier cuisson à l'aide d'une cuillère à soupe.

    Cette préparation est à parfumer et à colorer selon votre goût : tout est possible alors laissez parler vos envies et votre imagination !

    La cuisson de la meringue dépend beaucoup du résultat que vous souhaitez (croquantes ou fondantes à cœur) et de la taille de vos meringues. Il va donc vous falloir soit suivre une recette détaillée soit testez votre four en faisant plusieurs essais... Sachez tout de même que la meringue cuit longtemps (comptez bien une ou deux heures) et à faible température (autour de 100°C le plus souvent). En réalité, la meringue sèche plus qu'elle ne cuit donc plus vous la laisserez longtemps dans le four plus elle sera croquante et cassante. Attention tout de même à ne pas enfourner trop longtemps et dans un four trop chaud : votre meringue risquerait de craqueler et de jaunir alors qu'elle doit rester lisse, brillante et bien blanche.

    On a souvent peur de rater sa meringue et elle passe fréquemment pour une préparation pâtissière compliquée. En réalité, elle est très simple à réaliser et c'est bien l'un des seuls basiques de la pâtisserie que je n'ai jamais réussi à louper ! Alors lancez vous sans crainte dans la réalisation d'une petite meringue française qui pourra vous servir aussi bien d'élément de décors sur vos bûche ou vos entremets que de sucrerie pour accompagner le thé ou le café !

    Histoire :

    La première mention d'une "meringue" est à attribuer à François Massialot dans son livre de cuisine datant de 1692. Mais un "biscuit de sucre en neige" apparaît plus tôt dans les ouvrages culinaires puisqu'il est mentionné dans "Le Pâtissier françois" de François Pierre de La Varenne en 1653. 

    Toujours est-il que cela fait bien longtemps qu'on associe la meringue à la crème chantilly, du moins depuis que Marie-Antoinette, passionnée par cette petite sucrerie, pris l'habitude de s'habiller en paysanne pour battre elle-même sa crème en chantilly, activité très à la mode à la cour ! 

    L'étymologie du mot meringue reste, aujourd'hui encore, mal connue et a longtemps été le sujet de querelles entre les linguistes.

                                                                                                                                                                                          

    Voilà pour cette petite fiche technique ! J'espère qu'elle vous aura réconciliés avec la meringue et que vous tenterez cette recette ! N'hésitez pas à partager vos expériences culinaires en commentaire :)

    Je vous souhaite une très belle journée/soirée et de merveilleuses fêtes de fin d'année ! Prenez du temps avec vos proches et remplissez vous d'agréables moments de douceur partagée !

    Fleur De Thé 


    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et à tous !

    Aujourd'hui je vous propose une petite fiche technique pour apprendre à réaliser des cookies moelleux et savoureux en quelques coups de fouet et de spatule ! Voici la recette que j'utilise systématiquement lorsque je fais des cookies. Bien entendu j'adapte les proportions de sucre et de farine en fonction de ce que je mets dans les cookies (soit pour parfumer la pâte, soit comme garniture). 

    Difficulté : recette facile

    Budget : 

    Temps de préparation : 20 minutes

    Recette pour : 14 gros cookies

    Voici le détail des ingrédients :

    Fiche technique : la pâte à cookies

    1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

    1 œuf

    1 cuillère à café d'extrait de vanille

    220 grammes de farine de blé blanche

    150 grammes de sucre blond

    120 grammes de beurre mou

    1/2 cuillère à café de levure chimique

    Je vous laisse avec le déroulé de la recette en images :

     

    Fiche technique : la pâte à cookies

    Placer le beurre mou dans un grand bol...

    Fiche technique : la pâte à cookies

    ... et le fouetter avec le sucre...

    Fiche technique : la pâte à cookies

    ... et l'extrait de vanille...

    Fiche technique : la pâte à cookies

    ... jusqu'à ce que le mélange soit crémeux.

    Fiche technique : la pâte à cookies

    Ajouter l'œuf...

    Fiche technique : la pâte à cookies

    ... et fouetter jusqu'à obtenir un mélange homogène.

    Fiche technique : la pâte à cookies

    Tamiser le bicarbonate...

    Fiche technique : la pâte à cookies

    ... la levure...

    Fiche technique : la pâte à cookies

    ... et la farine dans la préparation en les incorporant en trois fois à l'aide d'une Maryse.

    Fiche technique : la pâte à cookies

    Travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit bien homogène.

     Astuces et conseils :

    La pâte à cookies se travaille au fouet jusqu'à l'incorporation de la levure, du bicarbonate et de la farine. Lors de cette étape, et pour la suite de la recette, préférez utiliser une Maryse ou une spatule en bois pour plus de facilité.

    Le beurre que vous utilisez doit être mou. Pour cela, il suffit de le sortir du réfrigérateur une à deux heures avant de commencer la recette et de le maintenir à température ambiante. 

    Si la pâte que vous obtenez est trop molle, vous pouvez la placer au frais 20 minutes avant de façonner les cookies. Cela permettra au beurre de reprendre de la consistance et de raffermir l'appareil.

    Pour réaliser les boules de cookie, choisissez une cuillère à soupe bombée comme unité de mesure. Vous aurez ainsi des cookies de tailles et de masses à peu près égales. Pour former vos cookies, il faut les aplatir légèrement sur une feuille de papier cuisson : ils doivent être tout de même relativement épais, ce qui les rendra bien moelleux même après cuisson.

    La pâte s'aromatise à votre convenance. L'incorporation de poudres (noix de coco râpée, cacao maigre...) se fait en même temps que celle de la farine, l'ajout d'aromes (amande amère, café, zestes et jus d'agrumes...) et de pâtes (pâte à tartiner, caramel, beurre de cacahuètes...) se fait en même temps que l'ajout de l'extrait de vanille. Pour la garniture, l'incorporation se déroule lorsque l'appareil de base est bien homogène et que tous les ingrédients sont intégrés à la pâte. Vous pouvez vous faire plaisir avec toutes sortes de garnitures : pépites de chocolat noir, au lait, blond ou blanc, graines et noix en tous genres, fruits séchés, flocons d'avoine... Les possibilités sont infinies mais je vous conseille tout de même de ne pas dépasser 200 grammes de garniture pour les proportions de cette recette.

    Histoire :

    Etymologiquement, le mot "cookie" vient du néerlandais "koekje" qui signifie "petit biscuit". Il a été introduit aux Etats-Unis par les collons hollandais de la Nouvelle-Amsterdam. Le cookie traditionnel, ou "chocolate chips cookie", que nous connaissons actuellement serait, comme de nombreuses pâtisseries, le fruit d'une erreur lors de la préparation de petits biscuits. En effet, dans les années 1930, Ruth Wakefield, propriétaire de l'auberge Toll House Lodge dans le Massachusetts, se serait lancée dans la préparation de biscuits au beurre pour ses clients. Elle aurait réalisé trop tard qu'elle avait oublié d'ajouter le chocolat et aurait haché une tablette de chocolat Nestlé qu'elle aurait incorporé à la préparation, pensant que les morceaux allaient fondre et se mêler à la pâte lors de la cuisson. Seulement voilà, les brisures de chocolat se sont ramollies sans pour autant diffuser dans les biscuits : les cookies étaient nés ! La recette devint vite très populaire, si bien que Nestlé l'imprima au dos de ses tablettes de chocolat en échange d'un approvisionnement à vie en chocolat pour l'auberge de Ruth. Avec la seconde Guerre Mondiale, le cookie, ramené en Europe par les soldats américains, s'est largement répandu à travers le monde. Et, aujourd'hui encore, l'engouement mondial pour le cookie ne semble pas vouloir se tarir, bien que la recette originale ait subi de nombreuses prises de libertés !

    Exemples d'utilisation :

    J'ai utilisé cette recette telle quelle pour réaliser mes cookies du matin que vous pouvez retrouver en cliquant ici

                                                                                                                                                                                          

    Voilà pour l'article du jour ! J'espère qu'il vous aura plu et que je n'aurais pas été trop longue avec mes histoires de cookies...

    Quelle est votre recette fétiche de cookies ? N'hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez essayé ma recette et si elle vous a plu !

    Je vous souhaite de délicieux moments de gourmandise, toujours en compagnie d'une chaleureuse tasse de thé ! Excellente journée/soirée à tous et à bientôt !

    Fleur De Thé


    votre commentaire
  • Bonjour tout le monde !

    Je vous propose aujourd'hui de découvrir une petite fiche technique de pâtisserie. Nous allons donc apprendre à réaliser une ganache au chocolat simplissime, avec seulement deux ingrédients : les deux seuls indispensables d'une ganache de base. D'autres fiches techniques de ganaches suivront, un peu plus élaborées, et qui vont offriront des textures plus diversifiées.

    Difficulté : très facile

    Budget : 

    Temps de préparation : 5 minutes

    Temps de repos : 10 minutes 

    Je vous laisse tout de suite avec le détail des ingrédients et le déroulé de la recette en images :

    Fiche technique : la ganache au chocolat

    200 grammes de chocolat pâtissier (noir, au lait ou blanc, au choix)

    15 centilitres de crème fraiche liquide

    Fiche technique : la ganache au chocolat

    Faire chauffer la crème.

    Fiche technique : la ganache au chocolat

    Hacher le chocolat (j'ai coupé chaque carreau en deux) et le placer dans un bol.

    Fiche technique : la ganache au chocolat

    Verser la crème sur le chocolat lorsque celle-ci arrive à frémissement et attendre une petite minute.

    Fiche technique : la ganache au chocolat

    Frictionner le tout pour créer l'émulsion et obtenir une préparation lisse et homogène. Filmer au contact et la conserver au frais pendant au moins 10 minutes avant de l'utiliser.

    Astuces et conseils :

    Ceci est la recette de la ganache la plus basique que l'on puisse trouver. Il vous suffira de changer le type de chocolat utilisé et/ou d'aromatiser votre préparation pour varier les plaisirs à l'infini. 

    Comme cette ganache ne contient pas de beurre, elle ne se tient pas parfaitement bien. La conserver au frais permet de la rendre plus dense et plus facile à travailler.

    Vous pouvez utiliser une cuillère ou une spatule coudée pour vous servir de cette ganache ou, si elle est suffisamment ferme, la transvaser dans une poche à douille et la pocher sur des gâteaux, des entremets, etc...

    Pensez bien à hacher votre chocolat : il fondra plus rapidement et s'intègrera plus rapidement à la crème. Le secret d'une ganache bien réussie réside aussi dans une émulsion parfaite. Le chocolat et la crème ne sont chimique pas miscibles. Il faut donc frictionner vigoureusement le tout pour les forcer à ne faire qu'une seule et même préparation.

    Si votre ganache "graine" ou "tranche", c'est à dire qu'elle forme un appareil hétérogène et granuleux, il suffit de lui donner un petit coup de mixeur. Solution un peu brutale et radicale, il faut bien l'avouer, mais qui vous évitera normalement de jeter ce petit trésor de gourmandise ! Ce petit incident de parcours résulte le plus souvent d'un chauffage excessif du chocolat donc la crème doit être chaude mais seulement portée à frémissement et laissez tranquille ce pauvre chocolat : inutile de le faire fondre et de le brusquer !

    Histoire :

    Cette ganache, comme la plupart des supers inventions dans quasiment tous les domaines, tirerait son origine d'une erreur commise par un jeune apprenti chocolatier. Il aurait versé de la crème chaude sur du chocolat de manière involontaire et se serait fait traité de "ganache" par le maître chocolatier. Ce terme signifiant "abruti", le mot "ganache" n'est pas des plus flatteurs, vous en conviendrez ! Mais le mélange, une fois émulsionné, était tout à fait utilisable, lisse, homogène et onctueux à souhait ! La préparation prit donc le nom de "ganache" et ce jeune apprenti peut être fier de son erreur (en tous cas, moi, je le remercie dès que je prépare une petite ganache...) !

    Exemples d'utilisation : 

    J'ai utilisé cette ganache pour décorer mes cupcakes très chocolat dont vous pourrez découvrir la recette très bientôt par ici.

                                                                                                                                                                                             

    Voilà pour l'article du jour ! J'espère qu'il vous aura plu et qu'il vous permettra de réaliser des ganaches plus folles les unes que les autres ! Dites-moi en commentaire qu'elle est votre ganache préférée et comment vous réalisez vos ganaches habituellement ?

    Je vous souhaite une très belle journée/soirée et de délicieux moments de gourmandise !

    Fleur De Thé 


    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et à tous !

    Je vous retrouve aujourd'hui pour une fiche technique très simple et rapide : la crème au beurre sans œufs.

    Difficulté : recette très facile

    Budget : 

    Temps de préparation : 2 min

    On commence tout de suite avec le détail, très bref, des ingrédients de la recette :

    Fiche technique : la crème au beurre sans œufs

    120 grammes de beurre doux pommade

    200 grammes de sucre glace (ici sucre roux moulu)

    Proportions pour le décor de 12 cupcakes de taille classique

    Je vous propose de continuer avec le déroulé de la recette en seulement trois images !

    Fiche technique : la crème au beurre sans œufs

    Battre le beurre au fouet jusqu'à l'obtention d'une texture lisse et crémeuse.

    Fiche technique : la crème au beurre sans œufs

    Ajouter le sucre glace petit à petit en homogénéisant bien l'appareil.

    Fiche technique : la crème au beurre sans œufs

    Lorsque la préparation est bien souple et crémeuse, la transvaser dans une poche à douille et la pocher.

    Astuces et conseils :

    Cette crème peut servir à masquer une bûche ou tout autre gâteau. Vous pouvez également l'utiliser pour le décor de pâtisseries comme les cupcakes ou la garniture de gourmandises comme les macarons. 

    Pour avoir un beurre pommade, facile à travailler, il suffit de le sortir une demi heure à une heure du réfrigérateur et de le maintenir à température ambiante avant de commencer la recette.

    On peut aromatiser cette crème de dizaines de manières : laissez libre cours à votre imagination !

    On peut ajouter une petite pincée de fleur de sel pour contrebalancer le côté sucré de la préparation. 

    Exemple d'utilisation :

    Cette crème au beurre m'a servi à réaliser le topping des Rainbow cupcakes dont vous trouverez la recette par ici.

                                                                                                                                                                                         

     

    Voilà pour l'article d'aujourd'hui ! J'espère qu'il vous aura plu et qu'il pourra vous aider à réaliser de bonnes crèmes au beurre, facilement et rapidement.

    Si vous avez des questions, des remarques, des astuces, des conseils à partager, n'hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article !

    Je vous souhaite une très belle journée/soirée et de délicieux moments de gourmandise !

    Fleur De Thé 


    votre commentaire
  • Bonjour à toutes, bonjour à tous !

    Dans cet article je vais vous donner tous les trucs et astuces pour bien réussir sa pâte brisée, salée ou sucré ! Cette pâte est très facile à réaliser et elle est idéale pour préparer vos fonds de tartes ou pour débuter en pâtisserie.

    Difficulté : recette très facile

    Budget :

    Temps de préparation : 10 min

    Temps de repos : 1h00 ou plus

    Pour réaliser une pâte brisée sucrée, vous aurez besoin de :

    Fiche technique : la pâte brisée

    75 grammes de beurre en morceaux

    150 grammes de farine de blé

    50 grammes d'eau tiède

    20 grammes de sucre

    une demi cuillère à café de sel

    C'est parti pour le déroulé de la recette en images ?

    Fiche technique : la pâte brisée

    Mélanger la farine...

    Fiche technique : la pâte brisée

    ... le sel...

    Fiche technique : la pâte brisée

    ... le sucre...

     

    Fiche technique : la pâte brisée

    ... et le beurre dans un saladier. Travailler la pâte à la main en ajoutant l'eau au fur et à mesure, jusqu'à ce qu'elle se décolle des parois du bol.

    Fiche technique : la pâte brisée

    Bouler la pâte en un pâton.

    Fiche technique : la pâte brisée

    Aplatir la pâte et la filmer pour la laisser reposer au frais.

    Fiche technique : la pâte brisée

    Etaler la pâte sur du papier cuisson. L'épaisseur optimale varie selon les recettes.

    Fiche technique : la pâte brisée

    Foncer un moule à tarte, égaliser les bords à l'aide d'un couteau et piquer la pâte à la fourchette.

    Astuces et conseils :

    Il est possible de parfumer et de colorer la pâte lors du pétrissage. Faites-vous plaisir et laissez s'exprimer votre créativité !

    Cette pâte est l'une des rares que l'on peut travailler un peu trop longtemps. En effet, le travail de la pâte active le gluten présent dans la farine de blé et lui confère son élasticité qui se transformera en une texture cassante après cuisson.

    La pâte brisée doit rester croustillante même après la cuisson. Lorsque la garniture de votre tarte ou de votre quiche est humide, n'hésitez pas à précuire la pâte quelques minutes pour la rendre plus "étanche". De cette façon, vous éviterez d'obtenir une texture pâteuse.

    Si vous souhaitez réaliser une pâte brisée salée, il suffit d'ôter le sucre de la recette. Vous pouvez également remplacer l'eau par du lait, ce qui apportera une texture légèrement plus moelleuse à votre pâte. Il est aussi possible de laisser cette pâte reposer toute une nuit au réfrigérateur : elle n'en sera que plus facile à travailler.

    Histoire :

    Le terme de pâte "brisée" est lié à la texture de cette préparation une fois cuite, qui est beaucoup plus cassante qu'une pâte sablée, par exemple. Originellement, elle était destinée à contenir des plats cuisinés salés, légumes et autres, sans pour autant être consommée telle quelle. Puis, plus tard, elle fut utilisée pour recevoir des flans. La graisse animale remplaçait le beurre et elle était appelée "pâte à foncer".

    De nos jours, c'est la pâte la plus utilisée comme fond de tarte, sucrée ou salée !

    Exemple d'utilisation :

    Cette pâte brisée m'a servi à réaliser le fond de tarte de ma tarte au riz dont vous trouverez la recette par ici.

                                                                                                                                                                                             

    Voilà pour l'article d'aujourd'hui ! J'espère qu'il vous aura plu et qu'il pourra vous aider à réaliser de bonnes pâtes brisées maison ! Honnêtement, c'est très rapide, très simple et tellement meilleur qu'une pâte achetée dans le commerce...

    Si vous avez des questions, des remarques, des astuces, des conseils à partager, n'hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article !

    Je vous souhaite une très belle journée/soirée et de délicieux moments de gourmandise !

    Fleur De Thé


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique